N°1 de la Chasse depuis 1830, Importateur exclusif de Blaser, Remington, Zeiss

Comparateur (0)

Aucun produit à comparer

RIVOLIER

Bienvenue sur Rivolier.com

Vous êtes un particulier

Achats réservés aux professionnels

Vous êtes un professionnel

09/06 - Débuts de rêve avec ma Sauer 101 Artémis

Cécile C. heureuse propriétaire d'une Sauer 101 Artémis, partage avec vous le récit d'une très belle journée de chasse.

"Cette journée de chasse du 19 Novembre 2016 fut une journée exceptionnelle pour moi. C’était ma deuxième journée en tant que postée. Après 1h30 de battue je n’avais vu passer aucun animal. Puis soudain un sanglier seul arrive face à moi.

Je l’identifie rapidement, j’épaule. Malheureusement, je ne peux pas le tirer de face car ayant changé sa trajectoire, le sanglier se trouve fuyant, voire impossible à tirer. Je continue de le suivre et il change soudain de direction et je le vois maintenant distinctement dans ma lunette dans une position idéale. Toutes les conditions sont réunies, je tire une balle, je suis l’animal et le vois s’effondrer avant même d’avoir pu doubler mon tir. Dans l’euphorie de ce tir réussi, je n’ai plus qu’une hâte, que la traque prenne fin pour aller voir l’animal que je viens de prélever.

C’est à cet instant qu’observant au loin, j’aperçois une ombre, je me saisis de ma carabine et de sa lunette afin de l’observer. C’était un cerf, bientôt suivit d’un deuxième, puis d’un troisième. Je n’en revenais pas.

Je savoure cet instant et profite du spectacle majestueux que m’offrent ces trois rois de la forêt. J’identifie bien les deux premiers cervidés qui ne correspondent pas au plan de chasse, le premier était un 16 cors et le second un 12. Le troisième se détache alors des autres, il s’agissait d’un jeune cerf 8 cors correspondant parfaitement au prélèvement à réaliser.

Après quelques instants d’hésitation je mets l’animal en joue. Trouvant difficilement la position idéale et pressentant que les trois cerfs n’allaient pas rester si calmes à l’approche de mon sanglier mort, je prends la décision de tirer et je place une balle parfaite au défaut de l’épaule.

Les trois cerfs détalent et je ne peux pas retirer, j’avais bien remarqué l’impact de la balle dans l’animal. La fin de battue sonnée, je me dirige donc vers l’endroit où j’ai tiré le cerf. Je suis alors les traces de sang pendant une centaine de mètres et retrouve l’animal mort.

Quelle chance, pour ma première année de permis de chasse et à l’occasion de la première battue où m’est donnée l’opportunité de tirer, de faire un sanglier de 120 kg et un jeune cerf 8 cors avec ma Sauer 101 Artémis.

Pour la petite anecdote, à l’aube de cette journée inoubliable, au petit-déjeuner j’entendis la chanson de Michel Delpech « Le Chasseur », qui pour nous tous est une chanson pleine d’images et d’idéal."

L'équipe Rivolier remercie Cécile pour ce partage et souhaite la féliciter pour ses débuts plus qu'encourageants, une grande chasseresse est née.

Quelques photos :

Sanglier - Cécile C Cerf Cécile C.